Accueil - Histoire d'eau - Fontaines

Recherche

Fontaine des Neuf Jets.

En catalan La Font dels Nou Raigs. Céret en Catalogne Nord.

Perché sur son piédestal, le lion crache l'eau.

La Fontaine des Neuf Jets est une fontaine édifiée en 1313 sur la place du même nom à Céret. Cette place subit de légères modifications au gré de l’histoire de la ville. La première eu lieu lors de la fusion des royaumes de Castille et d’Aragon par Ferdinand II en 1479. Un lion, emblème de l’Espagne, fut ajouté tout en haut de la fontaine.

Après le Traité des Pyrénées, le Roussillon revient dans le giron français et le lion regarde à nouveau vers la France ! Une inscription avise : Vénite Ceretens, leo factus est gallus, que la langue de Molière traduit par : Venez Céretans, le lion s’est fait coq !

Suite à un accident au début des années 2 000, la tête du lion réparée est repositionnée vers son orientation d’origine, vers l’Espagne. Au cours de ces travaux de rénovation la vasque principale, de forme arrondie, fut échangée par un bassin en marbre plus grand et de forme octogonale.

Le gazouillement de l’eau fraîche qui culbute de vasque en vasque apporte, discrètement, une infinie kyrielle de notes musicales à la plus belle place de la capitale du Vallespir.

Les plus grands artistes peintres ont installé leur chevalet sur la place de la Fontaine des Neuf Jets.

Céret, petite ville peuplée de 7 500 habitants environ, est située à 10 km de l’Espagne, son superbe Musée d’art moderne expose des œuvres de Picasso, Soutine, Chagall, Braque.

Fontaine de Peyrestortes

La restauration récente de la fontaine monumentale de Peyrestortes, petit village viticole près de Rivesaltes, est une réussite. Au pays du bon vin, cette fontaine et son abreuvoir, autrefois était un incontournable lieu de rassemblement des vignerons et des chevaux. En effet, en fin d'après-midi, au retour d'une journée de labeur, les bêtes de somme s'abreuvaient longuement et les hommes bavardaient. C'était le temps où les gens de la terre, le visage buriné par le soleil, avec leurs chevaux, sculptaient la campagne laquelle se coloraient de magnifiques nuances au fil des saisons.

Vendeur d'eau à cheval

A cheval, le vendeur d'eau livre sa marchandise à domicile dans la superbe ville de Uriba, située dans la province de Jaèn en Andalousie. Une belle région d'Espagne qui longe la Méditerranée, surchauffée par un soleil de feu mais par endroit semi-désertique où la pénurie d'eau est récurrente. Actuellement, une usine de dessalement pallie ce lourd handicap. Elle fonctionne à plein régime avec tous les problèmes environnementaux que cause la transformation de l'eau de mer en eau douce. Photo de 1951.

Fontaine place de la Concorde

Fontaine monumentale de la place de la Concorde à Paris en 1927.

Fontaine de Carlo Mademo

 

La place St Pierre à Rome fut conçue par l’architecte-sculpteur-peintre napolitain Le Bernin, figure de proue de l’art baroque. De forme elliptique, cintrée de colonnades surmontées de 140 statues, un obélisque, au milieu, domine l’esplanade grandiose par ses dimensions. Deux fontaines monumentales encadrent de part et d’autre l’obélisque. L’une, celle que l'on voit sur le cliché, est l’œuvre de Carlo Mademo réalisée en 1615. L’ensemble délivre un cachet architectural unique. Assurément, la place Saint Pierre, classée parmi les plus belles au monde. Photo de 1978.


Fontaine du Puig del Mas

Au milieu des oliviers, en contrebas du hameau du Puig del Mas à Banyuls sur Mer, la fontaine rend de précieux services à la population. Le paysan actionne le balancier pour remplir le bac d'eau fraîche, le mulet étanche sa soif, la villageoise rince son linge et les comportes à vendange sont nettoyées sur ce lieu de vie animé par les occupations quotidiennes des banlieusards.

Le hameau du Puig del Mas date du Moyen-âge, il est à l'origine de la coquette cité de Banyuls de la Marenda en Catalogne que nous connaissons aujourd'hui ! Photo de 1950.

Fontaine de la place des Vosges

Crée par Henri IV, la place des Vosges à Paris n'a pas changé depuis 3 siècles. Au milieu de cette superbe place en plein Paris, le gasoullis de la fontaine a bercé, les soirs de lune, d'illustres locataires comme Victor Hugo qui habita au N° 6 ou le N° 1 où naquit la Marquise de Sévigné. Photo de 1950.

Le porteur d’eau.

Dans les grandes villes, il y a bien longtemps, livrer de l’eau à domicile était un métier. Au XVIIIème siècle, on compte sur Paris environ 20 000 porteurs d’eau. Il existait 3 sortes de porteurs : celui dont le tonneau est traîné par un cheval, celui qui tire le tonneau monté sur 2 roues et le porteur à sangle. Chaque porteur a un numéro d’ordre délivré par la police et il paie à la ville un droit par hectolitre.

Ils s’approvisionnent tous les jours aux fontaines publiques. Certains ont une clientèle d’abonnés. D’autres déambulent dans les rues en clamant « de l’eau, de l’eau ». Le prix de cette ressource indispensable et la livraison est fixé en fonction du déplacement et de l’étage de l’immeuble. Il est régi suivant les règles de n’importe quel commerce de l’époque.

A la veille de la Révolution, on se plaint de la cherté de l’eau à Paris où l’on jalouse les londoniens alimentés par des pompes à eau. Il faudra attendre encore des années pour que la capitale soit alimentée entièrement en eau potable. Le métier survécu jusqu’au début du XXème siècle.

 

 

La fontaine de Neptune à Florence. Cliché de 1973.


La fontaine de Neptune à Florence se situe sur la magnifique Piazza della Signoria en prolongement du Palazzo Vecchio. Elle fut conçue entre 1563 et 1565 par le sculpteur Bartoloméo Ammannato. Ce fut un monument controversé dans la ville tant la rumeur colportait des critiques acerbes de laideur ou raillant sa blancheur. Curieux, les florentins allaient épier l’œuvre la nuit venue.

Les opposants propageaient de fausses informations, des méchancetés ou des moqueries sur le sculpteur dont celle-ci : Ammannato, Ammannato, combien de marbre as-tu gâché ? En fait les critiques visaient la famille Médecis car le personnage de Neptune en marbre de Carrare avait les traits d’un membre de la puissante et jalousée famille des Médecis.

La fontaine a subi de nombreuses dégradations à travers le temps. Elle fut vandalisé le 25 janvier 1580, un satyre fut volé en 1830 puis bombardée par les Bourbons en 1848. Plus proche de notre époque, le 4 août 2005, la main droite et le trident furent endommagés.

Juste à côté de la fontaine, une inscription apposée sur le mur du Palazzo Vecchio divulgue la manière de réprimer les incivilités à cette époque. En effet il était interdit de laver le linge ou salir l’eau du bassin de la fontaine sous peine d’une amende ou, pour ceux qui ne pouvait payer, la supplique de la corde. La punition consistait à soulever le corps du contrevenant par une corde liée aux mains croisées dans le dos ! Des blessures irréversibles pour l’usage des bras et des épaules. Quelle barbarie n’es-ce pas ?

Fontaine des Nymphes à Rivesaltes

La fontaine des Nymphes vers 1910 à Rivesaltes en Catalogne.

Elle fut remplacée par la statue équestre du Maréchal Joffre, enfant de la ville et illustre héros de la Première Guerre Mondiale de 1914-1918.

Plus d'articles...

Page 1 sur 6

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>