Accueil - L'eau pratique - Action Eco-citoyenne

Recherche

Eco-citoyenne

L’Office national de l’eau épinglé.

L’Office national de l’eau épinglé.

Dans son rapport annuel, la Cour des comptes pointe du doigt le gaspillage des deniers publics. Parmi les mauvais élèves figure l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA) pour sa gestion défaillante. La Cour lui reproche notamment des contrôles insuffisants pour les nitrates alors que Bruxelles a déjà prévenu que la France s’expose à de fortes amendes si la pollution de l’eau continue à être prise à la légère.

 

Economiser l'eau ?

un petit geste qui amène de grandes conséquences.

L’économie d’eau.

Notre Terre est malade et nous devons changer nos habitudes pour la préserver autant que possible pour les générations futures. Des mesures urgentes doivent être mises en avant :

· Réduire de 20 à 25 % la consommation d’eau d’ici 2020-2025.

· Multiplier les projets pour la récupération d’eau de pluie, et des eaux usées traitées.

· Un meilleur contrôle de fuites sur les réseaux d’approvisionnement en eau potable.


Tous les trésors ne valent pas une goutte d’eau.

Eutrophisation.

L’eutrophisation est la conséquence d’une pollution humaine qui transforme biologiquement un lac ou un étang en quelques années par un processus bien identifié. L’afflux abondant de phosphates et nitrates favorise la multiplication d’algues, de plantes aquatiques et de micro-organismes qui absorbent l’oxygène dissous dans l’eau. Cette prolifération raréfie l’oxygène ce qui est néfaste aux poissons et à terme à toute forme de vie aquatique.

Les indices et le diagnostic l’eutrophisation sont clairs : couleur des eaux verte ou marron, forte odeur de végétaux en décomposition accompagnés de poissons morts à la surface.

Si le processus d’eutrophisation est bien connu, la responsabilité de cette agression catastrophique aussi ! Ce sont les villes et villages autour de la lagune qui déversent directement ou indirectement les eaux  usées dans l’étang. On peut y ajouter les effluents agricoles qui sont transportés par les eaux de pluie.

Ces produits se retrouvent en trop grande quantité dans l’étang et conduisent inexorablement à une mort biologique pour tout l’environnement.

 

J'économise l'eau,

un petit geste qui amène de grandes conséquences !

Pensez-y !

Protéger l’eau n’est pas réservé aux techniciens et aux spécialistes mais à chacun d’entre nous. Sur son lieu de travail ou dans son foyer, en ville ou à la campagne, en vacances à la mer ou à la montagne, chacun doit être conscient de sa responsabilité et de son devoir de solidarité. Il y va de l’avenir des générations futures. Par quelques petits gestes vous pouvez contribuer à la bonne santé de l’eau. Un seul geste banal suffit à économiser que quelques gouttes d’eau mais des millions de réflexes identiques permettent de protéger et d’éviter le gaspillage. Les petits ruisseaux font les grades rivières. Pensez-y !

Quelques petits gestes faciles

L’évier, la cuvette des W-C et les égouts ne sont pas des poubelles. Ne jetez pas les coton tiges, les tampons hygiéniques, les emballages plastiques, les huiles de friture ou les médicaments dans l’évier ou les toilettes. Vous disposez de poubelles et de containers pour vous débarrasser de ces produits nocifs. Les médicaments périmés vous pouvez les déposer chez votre pharmacien.

N’abusez pas de détergents (produits de vaisselle), lessive, javel, désinfectants W-C car ces produits nettoient mais polluent beaucoup. Limitez leur consommation, ça fait du bien au portefeuille et à la Nature, utilisez de préférence de produits respectueux de l’environnement.

Plus d'articles...

Page 1 sur 11

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>