Accueil - L'eau pratique - Arroser au goutte à goutte

Recherche

Arroser au goutte à goutte

Arrosage raisonnable.

Arrosage raisonnable.

Pour éviter le gaspillage et le développement de mauvaises herbes rien ne vaut un arrosage raisonnable. De cette façon, l’eau pénètre mieux dans le sol.

A chacun sa spécialité : l’aquaculture regroupe toutes les activités d’élevage et de culture d’espèces, huîtres (ostréiculture), saumons (salmoniculture), algues (algoculture).

 

Deux paramètres essentiels

Deux paramètres essentiels qui révolutionnent la notion de jardin. Engagez-vous résolument dans une démarche de la valorisation de jardin avec des plantes méditerranéennes qui tiennent compte des conditions climatiques et de l’identité régionale. Résister à la tentation des pesticides, insecticides, travailler son jardin de manière biologique et bio dynamique comme le faisait nos parents.

 

Bien arroser n°01.

Arrosage approprié. L’arrosage d’un potager est l’une des actions le plus importantes pour le développement des plantes. Ce n’est pas un geste anodin. Un arrosage immodéré ou au mauvais moment fragilise les plantes, peut réduire ou anéantir la récolte. Excessif, il entraine l’apparition de maladies provoquant l’emploi de pesticides. Il faut savoir pourquoi, quand et dans quelles conditions avant d’arroser au petit bonheur la chance ou outrageusement pour bonne conscience. Un dosage d’eau équilibré pour chaque type de plantes est la réussite d’un potager productif et harmonieux. Un savoir-faire complété par un sens de l’observation qui s’apprend au fil du temps !

Conseils aux jardiniers

Contre les insectes et les herbes indésirables, choisissez des produits naturels : une poignée d’orties qui macère dans un peu d’eau lutte contre les pucerons ; les cendres de bois protègent des limaces.

Désherbez à la main à chaque fois que c’est possible, car les désherbants ne choisissent pas les végétaux ou les animaux qu’ils tuent !

Pour enrichir la terre, utilisez du compost fabriqué sur place.

Favorisez la biodiversité dans votre jardin. Pensez à mettre en place des nichoirs et abris d’hérissons. Cela ne coûte rien, n’apporte aucune nuisance et, joue en faveur des espèces.

Plantez des haies favorables aux insectes et à la microfaune du sol.

Créer une cuvette

Economiser l’eau est un principe de tout bon jardinier. Les « anciens » ont légués de nombreuses méthodes faciles à copier. Rien n’égale cette technique ancestrale et de bon sens qui consiste à créer une cuvette autour du pied de l’arbre ou la plantation, qu’elle soit récente ou ancienne. Creusez la terre autour de la plante sur un diamètre de 50 à 60 cm sur une profondeur de 20 à 30 cm maximum. Utilisez la terre pour former un petit rebord autour de la cuvette. Tous les 10 à 15 jours, en tenant compte de l’humidité ou au contraire de la sécheresse, remplissez la cuvette d’eau et laissez le liquide s’infiltrer et humidifier la terre. Les plantes vous en seront reconnaissantes !

Plus d'articles...

Page 1 sur 6

<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>