Me contacter :     téléphone : 06 67 85 67 62       Email :  christena@outlook.fr            

Articles

Ecluse de Gardouch sur le canal du Midi près de Villefranche de Lauraguais en Languedoc. Photo de 1950.

 Les écluses sont des ouvrages en béton qui permettent de franchir des dénivellations, c'est-à-dire des différences de niveaux de terrains, le long des canaux et de donner ainsi à des embarcations la possibilité de passer d’un niveau à l’autre. La partie navigable entre deux écluses est un bief.

Contrairement à une idée largement répandue, Léonard de Vinci n’est pas l’inventeur de l’écluse, même s’il a beaucoup travaillé sur le système. Le principe du sas à niveau variable existait avant lui mais il a mis la touche finale en apportant les derniers perfectionnements.Les noms de nombreux ingénieurs, surtout italiens, sont associés à cette invention progressive. On peut même dire que l’histoire de cette invention commence au XIV° siècle à Milan en Italie lorsqu’un seigneur de la ville fait don des carrières de marbre de Candoglio sur les bords du lac Majeur pour construire l’extraordinaire cathédrale de la cité lombarde. Rapidement se pose la question du transport de si grandes quantités de blocs de marbre sur de mauvais chemins car à cette époque n’existait ni camions, ni trains. La réponse, comme en Egypte avec les pyramides, est l’utilisation des voies fluviales car Milan est reliée au lac Majeur par des canaux ! Dès lors on voit des chalands naviguer sur le Tassin, déversoir du lac, et se laisser porter par le courant jusqu’à Pavie. C’est de là que part le Grand Canal qui, construit pour l’irrigation des champs et le fonctionnement des moulins, a été rendu navigable depuis 1269. En le parcourant sur 50 km, les chalands peuvent atteindre le bassin de Porta Ticinese, aux environs de la ville. De là, le marbre est déchargé et transporté sur le chantier de la future cathédrale, cependant qu’un fossé de 6,5 km, qui servait de défense à l’époque de la commune, entoure la ville.

En 1435, un notable, Philippe-Marie Visconti a l’idée d’utiliser ce fossé pour permettre aux péniches d’arriver plus près du chantier. Mais un inconvénient de taille empêche ce projet : les eaux du fossé coulent 3 mètres plus haut que les eaux du bassin. Il fait appel Filippo Degli Organi et Fioravanti da Bologna, experts hydrauliciens à la cour des Visconti de Milan qui construisent en 1439 la fameuse écluse de Via Arena, qui permet aux chalands de passer d’un canal à l’autre. Elle sert de modèle à toutes les écluses du monde entier ! C’est cette écluse que perfectionne en 1468 Léonard de Vinci. Il substitue, aux portes qui s’ouvrent dans les 2 sens, des portes qui ne peuvent s’ouvrir que dans un seul sens. Quand celles-ci sont fermées, elles forment un angle dont le sommet est tourné contre le courant car de cette façon, elles sont maintenues jointes par la force de l’eau qui fait pression contre les battants.

Concrètement, quand une péniche remonte le cours d’un canal et arrive à une dénivellation, on la fait entrer dans un bassin (un sas) fermé par 2 grosses portes, puis on laisse rentrer l’eau par la porte d’amont ; le niveau monte dans le bassin en même temps que la péniche au niveau du cours supérieur du canal. A ce moment la porte d’amont s’ouvre, et le chaland peut continuer son voyage. Lorsqu’il doit descendre, on pratique l’opération inverse. On fait monter le niveau de l’eau dans le bassin, avant que la péniche n’y soit entrée. Lorsqu’elle est dans le sas, on relève les vannes de la porte de l’aval, afin que l’eau puisse sortir. Le niveau baisse dans le bassin et, la péniche se trouvant alors au niveau du cours inférieur, on ouvre la porte. Cette technique est introduite en France par Léonard de Vinci, permettra de franchir des seuils ou des dénivelés ainsi que de réaliser des canaux assurant la communication des bassins entre eux.

Le sas remplit, l'éclusier ferme la porte puis ouvrira la porte aval afin de vider l'écluse et rattraper le niveau aval du bief. L'opération terminée les deux péniches quitteront l'écluse pour voguer vers leur destination. Photo vers 1950.

Catégorie : Histoire du monde