Pont / Aqueduc

Rares sont les ponts sur le Gange.

Écrit par Super User. Publié dans Pont / Aqueduc.

    Le Gange est la principale artère de commerce et de communications du Nord de l’Inde. Des bateaux de toutes sortes le sillonnent : barques à fond plat et barges, vapeurs et chalands, bateaux à voile et à aubes. Tous les bateaux qui naviguent sur le fleuve doivent avoir un fond plat ou un faible tirant d’eau ; bien que large de 3 200 m de large en certains points, le fleuve n’a souvent pas plus d’un mètre ou deux de profondeur. Des milliers de bateliers passent leur vie à ramer sur des embarcations chargées de marchandises pour un misérable salaire. Ils remontent le courant sur des centaines de kilomètres, vendant leurs marchandises dans les villages riverains. Ils vivent sur leur barges, et reste parfois à bord jusqu’à plusieurs mois. 

Si des voies ferrées et des routes longent le fleuve, la plupart du temps, le bateau est le seul moyen pour le traverser. La plaine du Gange étant couverte d’une couche d’alluvions, parfois épaisse de 400 mètres, il est très difficile de faire des fondations solides pour de lourdes piles de pont. C’est une des principales raisons qu’il n’y ait si peu de ponts sur le fleuve qui compte 2 700 km. Lorsqu’on construisit en 1959 le pont de Patna long de 1 800 mètres, il fallut enfoncer des énormes fondations à près de 60 m, ce qui nécessita 35 000 tonnes de béton. Il paraissait autrefois si improbable de ne jeter jamais des ponts par dessus le Gange que les voies ferrées qui courent le long des deux rives ont des largeurs différentes.