Le puits de la Piété filiale.

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

   Croyances... Les Coréens croient que l’eau de puits peut guérir les malades en phase terminale. Il y avait un jour un fils d’un dévouement filial exemplaire dont le père était très souffrant. Celui-ci adorait l’alcool, or, le fils n’avait pas les moyens de lui en offrir. Alors, il se rendait au puits du village chaque matin et chaque soir pour rapporter de l’eau fraîche à son père. Un jour, l’eau se transforma en alcool, et le père se rétablit après l’avoir bue. Depuis ce miracle, le puits fut baptisé "Le puits de la Piété filiale". 

Le puits qui allait à la mer. En Corée on supposait que les puits étaient les entrées menant au palais secret du Dragon, Yong-gung. La ferveur populaire a toujours considéré que le fondateur de la dynastie Koryo, Yongnyo ou la Femme Dragon rejoignait le palais du Dragon par la large bouche d’un puits de la capitale Kaesong, croyance qui montre que le peuple de Koryo était fermement convaincu que ce puits menait à la mer.

Les eaux de puits.

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

            Avant que l’eau courante n’arrive au robinet de toutes les maisons, à la ville comme à la campagne, populations et animaux se ravitaillaient en eau au puits, à la fontaine publique alimentée souvent par un puits ou à une source naturelle. Mais les puits sont trop près des habitations, des fosses d’aisance,  des rivières et canaux récepteurs de tous les détritus, des écuries ou étables, des tas de fumiers, des cimetières. Les eaux d’infiltrations souillées contaminent les puits car rares sont les ouvrages bien protégés, bien conçus, bien maçonnés et convenablement recouverts. Les domaines ou les mas au milieu des terres agricoles, Perpignan et bien de coquets villages de chez nous possèdent des puits communaux dont les eaux sont peu recommandables, à moins qu’ils soient alimentés par des eaux profondes et à grand débit. A cette époque, la science n’ignorait plus les dangers pour la santé d’une eau contaminée. Les moyens financiers limités ne permettent cependant qu’une lente amélioration de potabilisation et de distribution d’une eau saine. Pendant cette prise de conscience, les épidémies, implacables, continuent à décimer la population. Lorsqu’un parent ou une connaissance meurt, les gens disent qu’il est mort d’une « dolente malaltia » (méchante maladie). Par ignorance, on ne savait pas précisément de quoi était morte la personne mais très souvent l’origine, une eau contaminée, était la cause de ce décès.

Puits de Bhopal en Inde

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

P1170828.JPG

Le puits cerclé de briques rouges est âgé de 150 ans. Il s'est avéré vital durant la sécheresse de 2003 alors que la plupart des autres sources d'eau dans la ville de Bhopal étaient à sec. Les habitants du quartier ont une grande reconnaissance pour ce vieux puits qui n'à jamais failli à fournir une eau de bonne qualité ! Photo de 1970. 

Puits "Borde" d'en Calvet St Paul de Fenouillet

Écrit par Super User. Publié dans Puits Margelles.

1024.jpgAutrefois les mas isolés dans le vignoble des Corbières, une région à cheval sur le Pays catalan et le département de l’Aude, possédaient forcément un point d’eau. Dans une région connue pour la qualité de ses vins mais aussi pour son aridité, l’eau était précieuse, indispensable pour les besoins ménagers, abreuver le cheval et la basse-cour, le gaspillage était proscrit. La source naturelle aménagée avec soin ou le puits, qui avait donné tant de mal pour le creuser, protégé par un cabanon maçonné avec un toit arrondi et une porte cadenassée était le minimum de précautions. L’eau, ressource vitale, était en ce temps-là respectée ! 

Merci à Mr Majoral de m’avoir permis de photographier l’ouvrage construit avec goût (cabanon et puits) par son père.