Boules de plumes.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

      En Europe Occidentale plus de 700 espèces d’oiseaux sont recensés dont près de 350 sont présentes de manière permanente, saisonnière ou de passage autour du golfe du Lion en Méditerranée. Notre région est le passage de dizaines de milliers d’oiseaux migrateurs en transit vers des pays lointains. Appréciant notre petite région, certaines espèces s’installent ici le temps de la belle saison. Un gros contingent réside sur notre territoire à l'année pour notre plus grand plaisir.

Entre eaux douces et lagunes saumâtres, entre terre, ciel et Méditerranée, une multitude d’oiseaux de mer ou de milieux humides génèrent une diversité extraordinaire de toutes tailles, de toutes couleurs. Les boules de plumes poétisent l’étendue de ce patrimoine aquatique naturel, agrémentant harmonieusement nos paysages gorgés d'eau ;  cela est un privilège pour les riverains de la Grande Bleue ! Que le ciel serait triste sans les majestueux ballets aériens, les lagunes moroses sans le cancanement des colonies de nos flamants roses, l'emblématique oiseau de nos contrées saturées d'eau, que les sanills des marais sinistres sans les piaillements complices ou la mer ennuyeuse sans les poursuites, criardes, à fleur de vagues de quelques fous, fussent-ils de Bassan. Les étangs de Thau, de Bages-Sigean, de Salses-Leucate, de Canet-St Nazaire, les marais dels Aiguamolls de l’Empordà, le delta de l’Ebre comportent de vastes self-services où chacun trouve sa pitance préférée. Les falaises abruptes du pic St Clair, du cap d’Agde, du cap Leucate, du cap Béar, du cap de Creus et plus généralement la côte rocheuse de la Côte Vermeille et de la Costa Brava sont dotées de cavités naturelles, inacessibles aux prédateurs et des miradors superbes pour l’observation des espèces autochtones ou migrantes.

Certains oiseaux de haute mer viennent à terre pour nicher. En période de reproduction, d’avril à fin juin, tous ces agréables et magnifiques oiseaux sont sensibles aux dérangements. Restez sur les sentiers balisés et respectez les consignes pour préserver cette richesse à plumes.

Les joutes : une sacrée histoire.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

      La joute n’est ni un sport, ni un jeu. Elle peut être assimilée à un art mais elle est plus sûrement une religion. La preuve, son Noël tombe le lundi de la Saint Louis. Certes, depuis 1789, le défilé du lundi matin ne se conclut plus par une messe (elle a désormais lieu la veille à 11 h) mais tous les rites qui entourent la pratique de la discipline gardent ce caractère sacré. Ainsi, un peu comme on naît chrétien, on devient catholique, on ne être jouteur que si on est au préalable affilié à la communauté (fils, gendre, oncle…). A partir de là, il faut juste avoir foi en ses moyens pour arriver à l’heure du baptême avec courage et abnégation. Car, plus qu’une première passe, il s’agit d’un rite de passage entre deux âges, adolescence à adulte. A Sète, on ne devient un homme que lance et pavois en mains.

Certains poursuivront cet apprentissage de la vie en participant aux communions dominicales, de juin à septembre. D’autres en resteront là, en terme de pratique, mais ne manqueront quand même sous aucun prétexte la cérémonie du lundi de la St Louis, dans ce temple à ciel ouvert qu’est le Cadre royal. En tenue blanche (autrefois en costume tout court), ils s’inclineront devant l’Ajustaïre, au rythme des hautbois et des tambours qui reprennent le même air depuis le XVIIème siècle, applaudiront au salut et aux accolades de ceux qui ont bravé leur peur pour monter à nouveau, via la bigue, sur la tintaine. A l’image d’un prêtre qui accéderait à sa chaire.

Cette tradition, qui se révèle à travers le déroulement séquencé d’un tournoi, d’une passe, s’est prolongée au fil des années et des siècles grâce à la force de tous ces symboles religieux. Une preuve supplémentaire ? A en croire, un ancien historien, (d’un club de joute de la ville) la joute qui opposa Henri II à Montgomery le 10 juillet 1559, modifia le visage d’une royauté en pleine…Renaissance.

La mort d’Henri II, ce jour-là, offrit une trêve aux protestants, alors qu’il tentait d’éradiquer l’hérésie. Ce sera la guerre civile. Philippe le Bel sacrifiera ensuite les joutes mais pas les joutes nautiques. Amen…

Combat de chevaliers de la tintaine. Photo N°

Chaque année depuis 1666, année de création de la ville de Sète, ses habitants fêtent la St Louis le patron de leur ville. Un événement festif couronné par le célèbre tournoi de joutes nautiques, toutes catégories, dont le vainqueur atteint un statut de demi-dieu dans sa ville. Les historiens attribuent l’origine aux croisés qui, en attendant de prendre le bateau depuis Aigues-Mortes pour la Terre Sainte, tournoyaient comme à cheval mais sur des barques propulsées par dix rameurs.

Nos plus belles plages.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

              La course aux petites plages de caractère est presque devenue une compétition durant la haute saison. Quelques suggestions pour conjuguer nature sauvage, plaisirs marins et sable chaud entre les orteils, sans aucun stress. Pour se rafraîchir dans des lieux sauvages et parfois méconnus des touristes, ou au contraire sur des plages devenues mythiques au fil des années. Les plages bondées, identiques les unes aux autres, parasols à perte de vue et mosaïques de serviettes de bains sur des kilomètres devient en haute saison le décor banal sur le littoral méditerranéen. Il existe heureusement encore de petits coins de paradis où les embruns ne sont pas encore totalement masqués par les effluves des crèmes solaires. Certaines se méritent après une rude marche, d’autres sont faciles à conditions de posséder un bateau, d’autres encore très accessibles et forcément plus fréquentées, seront à découvrir au petit matin, à la fraîche.

La plupart de ces plages appartiennent à des espaces protégés : on se retient donc de cueillir les fleurs, et bien sûr opération zéro déchet après le pique-nique. Attention également, qui dit « sauvage » dit aussi souvent baignade non surveillée. On ouvre l’œil, donc, pour ne garder que le meilleur des moments passés sur ces superbes sites de notre région.

Le plateau de Leucate.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

          Reconnu pour la qualité de ses paysages et la diversité de sa faune et de sa flore, le plateau de Leucate est déclaré d’intérêt européen (site Natura 2000). Ce plateau calcaire surplombant la mer d’une falaise de 40 m est un milieu atypique, au paysage aménagé par l’homme à travers deux activités traditionnelles : la viticulture et le pastoralisme. Il est caractérisé par une mosaïque de milieux alternant cultures, pelouses méditerranéennes, pinèdes et falaise, garrigues ; soulignée et mises en valeur par les nombreux murets en pierres sèches. Si le développement non contrôlé des pins est la principale menace pour les pelouses sèches méditerranéennes, elles subissent aussi  des dégradations par piétinement des secteurs très fréquentés. De plus, la fréquentation en dehors des sentiers balisés où les chiens en liberté provoquent le dérangement, voire l’échec de la reproduction des oiseaux qui nidifient souvent au sol d’avril à juillet, tel le Pipit Rousseline. Le respect de chacun est indispensable pour conserver ce site en bon état pour les générations futures : ne sortez pas des sentiers balisés.

La Maison du plateau au-rez-de-chaussée du bâtiment le Grand Cap, vous invite à découvrir les habitants naturels et les espèces emblématiques qu’abrite le plateau ainsi que les activités humaines qui l’ont façonné.

Lac de la Raho.

Écrit par Super User. Publié dans Histoire d'ici.

Le plan d’eau de la Raho, situé aux portes de Perpignan, est un espace bucolique aménagé et entretenu quotidiennement, entouré en toutes saisons de très beaux points de vue des Pyrénées : la chaîne dentelée des Albères et le majestueux massif du Canigou. Ce vaste aménagement de grande qualité est destiné à toutes les activités de plein air :

1). Le jogging, la promenade à pied, à vélo ou à cheval.

2). La pêche à la ligne sur des spots autorisés.

3). Les sports nautiques comme le canoë-kayak, l’aviron, la pirogue polynésienne, le stand up padlle ou la voile dans la cadre de clubs installés à la base nautique.

4). L’utilisation au lieu-dit la « presqu’île » d’un parc d’agrès pour pratiquer le fitness en plain air.

5). Pique-niquer ou grillades sur la place à feux aménagée à cet effet.

6). Jouer à la pétanque sur des terrains appropriés.

7). Sieste, bronzage et farniente sont possibles et même autorisés.

Le plan d’eau touristique de 16 hectares est destiné à la baignade En saison estivale, au bronzage et quelques bars et restaurants proposent leurs services.

Quatre grands parkings gratuits disposés en différents points du site sont disponibles.

A quelques minutes de Perpignan, le plan d’eau de la Raho est une aubaine pour réussir des vacances familiales de proximité. Un point information est à votre service à l’entrée du site.